Pour la préservation de notre liberté et de notre Etat de droit

Posted by on Aug 19, 2016 in Communiqué de presse | No Comments

Aujourd’hui, l’alliance «contre l’Etat fouineur» a pris connaissance avec satisfaction des résultats du sondage de l’enquête GFS. L’alliance constate que 35% des électeurs suisses rejetteraient la nouvelle loi sur le renseignement (LRens). Ils ne sont visiblement pas prêts à sacrifier leur liberté et leurs droits fondamentaux en échange d’une extension massive de la surveillance étatique.

Plus de 35% de la population suisse dit non à la LRens, selon les résultats du sondage de l’enquête GFS. Force est de constater qu’un large éventail d’électeurs s’ajoute à la base rose-verte et s’oppose à l’extension de la surveillance étatique, ainsi qu’au changement de paradigme dans le travail des services de renseignement.

L’alliance «contre l’Etat fouineur » est ravie de constater que la tactique des partisans de la LRens, qui consiste à jouer sur les peurs et à faire de la politique symbolique, ne fonctionne pas. Le scandale des fiches, ainsi que de nombreux autres, impliquant le travail du Service de renseignement de la Confédération suscite à juste titre la méfiance envers cette organisation opaque.

La nouvelle loi est non seulement inutile, mais aussi dangereuse. Il reste trop de questions sans réponses : il manque des mécanismes de contrôle et l’application concrète de la loi reste floue. L’Etat de droit est menacé, tout comme la démocratie. La LRens rompt aussi avec la tradition politique étrangère de la Suisse en participant au bazar des services secrets internationaux, alors qu’elle devrait agir en tant que médiatrice pour la paix sur la scène internationale.

L’alliance «contre l’Etat fouineur» est persuadée qu’ellepeut convaincre la majorité des électeurs suisses des dangers de la LRens dans les semaines à venir et, sur le long terme, elle appelle à l’instauration d’une stratégie efficace et conforme au droit pour lutter contre le terrorisme.